Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Yes, we can

Je vous dis merci, d'abord.

médicamentsclo.jpgSi vous étiez un enfant malgache, vous pourriez être celui des 62 sur 1000 qui ne verra pas son 5ème anniversaire. 
Vous auriez malheureusement 19 fois plus de risques de mourir avant l'âge d'un an qu'en étant né(e) en France.
Parce que le non-accès à l'eau, à l'hygiène et aux soins vous serait fatal. 
Fatal, c'est brutal. Autant que la réalité.

Contre cette roue de l'infortune et de la mortalité infantile, chaque année Pokanel fore des puits à eau, donne accès gratuitement à cette eau, distribue plusieurs tonnes de riz contre la malnutrition aux familles, organise des consultations spécialisées gratuites pour les mamans afin qu'elles reconnaissent les signes de maladies et s'alertent pour aller plus rapidement au dispensaire, apprend dès le plus jeune âge à se laver les mains et à se brosser les dents, distribue deux fois par an les savons, dentifrices et brosses à dents pour 21 écoles des quartiers les plus pauvres et des villages complètement démunis, reçoit gratuitement 30 000 patients en consultation médicale et dentaire, avec au bout de cette chaîne humaine et matérielle un ultime besoin : les médicaments, les principes actifs, des anti-bactériens pour les plus vulnérables. Vous qui seriez né(e) à Madagascar et qui n'auriez pas encore 5 ans. 

Voilà pourquoi on a une tendresse particulière pour l'amoxicilline et qu'on se réjouit devant le paracétamol enfants aussi sûrement qu'en découvrant les paquets au pied du sapin ! 
Quand comme ce matin, vous avez la gentillesse de penser à nous envoyer vos fins de traitements non périmés, on les prépare aussitôt pour leur voyage à des milliers de kilomètres.

Je vous dis merci, encore.

Merci Clothilde pour le super colis reçu ce matin et à vous tous qui y penserez peut-être en venant au Blind test du 8 octobre.

Je vous dis merci, ça compte.

Les commentaires sont fermés.