Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

3. Madagascar

  • Monsieur Ramato

    6h du matin en train de couper des oignons à la chaîne pour la cantine, le petit transistor qui crachouille cette chanson de Tselonina, un truc à vous pendre si vous avez moyen le moral, elle se demande où est son mari et quand il reviendra (spoiler : je dirais "pas de sitôt, voire jamais"), et Mme Dina se lance à côté de moi telle une sauteuse à l'élastique :
    - Nathalie, je vais te présenter monsieur Ramato !
    - Qui est monsieur Ramato ?
    - C'est un homme...
    - Euh oui... mais encore ?
    - Ce sera ton mari à Madagascar...
    - ... (j'hésite entre éclat de rire et un autre truc encore indéfini dans mon esprit, il n'est que 6h du matin)
    - C'est bien que ça te plaise, Nathalie, on va faire ça alors !
    - Je n'ai rien dit en fait... C'est gentil mais non merci...
    - Attends un peu, monsieur Ramato il est comme ça ! (elle lève son pouce, Jules César m'adresse le signe que ma vie sera bientôt sauve)
    S'ensuit la description de toutes les qualités de monsieur Ramato tandis que je débite à présent des kilos de tomates et que mon futur mari malgache se dessine de plus en plus nettement. 
    - Alors qu'est-ce que tu en penses ?? 
    - Si je résume tout ce que j'ai compris de monsieur Ramato, il n'est pas très... fidèle, n'est ce pas ? 
    - Tsy maninona ! (version malgache de "c'est peut-être un détail pour vous, ben pour nous ça veut rien dire du tout, n'en parlons plus")
    - Il a aussi trente ans de plus que moi...
    - Andremanitra Nathalie !! (genre on en appelle à Dieu parce que je serais un peu difficile sur l'affaire du siècle)
    - Et il boit aussi...
    - ôôôôôôôôô (tentative incantatoire de minimisation)
    - Je vais m'en mordre les doigts, c'est sûr, mais je vais dire non... 
    - Pourtant...
    - Non.

    Ah ah ah bienvenue à la cantine des gossips, j'ai créé un monstre !


  • Mon mofo gasy

    Ce mofo gasy a une saveur particulière. C'est celui que m'ont offert à 8h30, Mme Vero, Mme Vohangy, Mme Dina et Mme Chantal, nos quatre cantinières. 
    Je sais ce qu'il représente : une manière pudique de me dire qu'elles sont contentes de travailler pour Pokanel, avec des règles à respecter, une organisation à laquelle elles doivent s'adapter, des responsabilités, mais aussi de la considération et un salaire décent pour nourrir leur famille. Tout est culturellement différent et à intégrer pour elles, les devoirs comme les droits. Et je trouve qu'elles s'adaptent très bien.
    Je savoure mon mofo gasy en regardant la cantine à l'extérieur, il a comme toujours le goût délicieux du riz sucré mais plus encore ce matin...

    Mofo gasy.jpg

  • Pause bis

    Après le marché, confection de petits bocaux oignons rouges-citrons verts-fleur de sel à la vanille, le tout dans le vinaigre blanc ! Réservés aux caïds de l'acidité :)

    Conserve.jpg

     

  • Pause

    Tongolo sy vary gasy. 
    Oignons et riz malgache. 
    Le moment détente : prendre son temps au marché.

    oignons.jpgvary.jpg

  • Ny tsena / Le marché

    Un de mes moments préférés : faire le marché à Mahamasina après 17h quand le soleil commence à descendre sur Tana, une lumière extraordinaire sur les collines, tous les fruits et légumes plus appétissants les uns que les autres à vos pieds ! Oignons rouges, achards de légumes, vomanga (patates douces), brèdes mafana, haricots secs, tomates, courgettes, coriandre, gingembre, bananes, mangues, litchis, on prend tout ! 

    Edit : après le marché, les vomanga sont prêtes, petite recette personnelle avec des oignons rouges légèrement caramélisés, de la coriandre, un zeste de citron vert et de la fleur de sel à la vanille... Photo à l'appui, c'est à vous de jouer maintenant ! 

    1.jpg2.jpg3.jpg4.jpg5.jpg6.jpg7.jpg8.jpg

  • Au marché

    Les "patsa" (petites crevettes malgaches séchées) vous attendent au stand 173, pour vos bouillons les amis !

    Patsa.jpg

  • De (très) bon matin

    L'avantage des journées malgaches qui commencent toutes à 5h avec le lever du soleil est qu'à 12h, vous avez déjà terminé les travaux d'assainissement du réseau d'eau et que les robinets fonctionnent à nouveau pour la joie des plus petits, que vous avez acheté 10 tonnes de riz, de farine, de sucre, de mousse pour matelas, que la procession des charrettes se met en route et cerise sur le très gros gâteau, vous avez même les tasseaux pour les travaux des latrines... la deuxième journée peut commencer !

    1.jpg2.jpg3.jpg4.jpg5.jpg

  • Hira gasy

    La tradition très vivace du Hira gasy à Madagascar ou comment l'opéra populaire met en scène les problèmes familiaux ou sociétaux pour tenter de les résoudre.

    A découvrir ici.

    hira-gasy1.jpg