Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

3. Madagascar

  • Les mots sages

    Il existe, à Madagascar, au moins autant de proverbes Ny Ohabolana que de situations... Et les conversations les plus quotidiennes en sont pavées comme de sages conseils naturellement offerts à l'auditoire.

    pokanel,proverbes malgaches,madagascar 

    "Tsy ny hosoran-tsakay no mangidy hoditra, ary tsy ny hosoran-tantely no mamy hoditra, fa ny atao no mahasoa sy maharatsy".

    "Ce n'est pas d'être frotté avec du piment qui vous fait sentir mauvais, et ce n'est pas d'être enduit de miel qui vous fait sentir bon, mais c'est ce qu'on fait qui rend bon ou mauvais".

     

    Un peu de sagesse malgache, simple et lumineuse.

  • Faune en apesanteur

    Le superbe papillon qui entre dans l'ascenseur au RDC avec vous et qui descend au 5ème comme vous. C'est Madagascar...

    papillon.jpg

  • Après l'effort...

    Aujourd'hui, Pokanel vous dévoile combien être un(e) VIP* est à la fois vivifiant, drôle, totalement zenifiant, enrichissant, bodysculptant et bien d'autres effets des plus enviés. 
     

    Le contexte : vous venez de pagayer durant 7 jours sur le fleuve Tsiribihina pour remonter les 145 kilomètres qui vous séparent de Belo à Miandrivazo à Madagascar.
     
    Objectif du voyage : apporter des médicaments aux dispensaires tout en apprivoisant quelques crocodiles croisés en chemin. Une fois la chose faite et un peu tétanisés du triceps, vous décidez de vous offrir une pause massage bien méritée à Antsirabe. 

    massage zen.jpg

    Antsirabe, "là où il y a beaucoup de sel", ville thermale à la source aux mille et une vertus, et aux 8000 pousse-pousse... C'est là que j'ai décidé de tester pour vous les services du "Centre national de crénothérapie et de thermoclimatisme"... Traduction : les Thermes d'Antsirabe.

    thermes antsirabe.jpg

    A l'entrée des Thermes, j'essaie d'acheter le sésame pour le massage... Au bâtiment principal, on m'indique de me rendre "là-bas", endroit qui se révèle être un garage, puis de refaire le tour du bâtiment pour rentrer dans un autre. Soit. Après le jeu de piste, j'arrive devant le fameux guichet.
     

    -"Manao ahoana Tompoko (bonjour Madame/Monsieur), j'aimerais un ticket pour un massage s'il vous plaît"

    -"Vous voulez un massage sur quoi ?"

    -"Comment ça sur quoi ?"

    -"Ben "sur table" ?!"

    -"Oui, sinon sur quoi ?" (Peut-être "par terre", ou "sur clous" ?)

    -"On a aussi "en baignoire" "

    -"Non, non, "sur table" ce sera parfait..."

    -"C'est 4000"

    Bien. Munie du ticket, je refais donc le chemin inverse jusqu'aux Thermes.

    La salle d'attente est bondée, hommes, femmes, enfants, les Bains ont visiblement du succès !

     

    Mais au bout de deux minutes seulement, une femme en blouse m'indique que c'est à mon tour. Ah ? Et toutes ces personnes attendent ici pourquoi ?

    -"Pas pour le massage" dit-elle dans un sourire.

     

    J'entre par la porte indiquée et me retrouve dans une salle entièrement carrelée de blanc, aussi froide (genre 10°C) que vide et où trône la fameuse "table". 

     
    Deux masseuses absolument charmantes terrifiantes dans leur tablier blanc en vinyl "spécial plonge" se tiennent là... en se faisant craquer les doigts.

    C'est bizarre, j'ai l'impression d'avoir déjà vu l'une des deux quelque part. Je cherche toujours où, alors que la plus souriante m'ordonne ni une ni deux de "tout enlever" et de grimper sur la table. Euh... oui...

    A peine assise sur le bord de la table, je me retrouve plaquée sur le skaï glacé. Et là LE flash ! Ca y est, je sais où je l'ai déjà vue ! My God, c'est Jonah Lomu, champion du haka !!!
    haka.jpg
    Une faille spatio-temporelle s'ouvre en moi lorsque les soeurs Lomu me saisissent chacune d'un côté de la table et se mettent à m'étriper à mains nues dans une frénésie compulsive. En vérité, c'est massage à la tronçonneuse et ça fait très très mal !
     
    Une minute écoulée, je commence à protester vivement de la dureté du traitement... dans une absolue indifférence.
    Elles ne font même pas semblant d'entendre mes râles, occupées qu'elles sont à être hilares pour une dispute déclenchée hier par un mari rentré trop ivre. (Ah oui c'est drôle ça dis-donc ! Est-ce que tu pourras aussi me regreffer une jambe droite quand tu auras fini de te gondoler, Jonah ?!?)

    C'est donc ça le massage "sur table" : un broyage simultané du côté droit et gauche de ce qui était jadis votre corps. Et pour être sûrs que vous en gardiez un vrai bon souvenir, on vous asperge toutes les dix secondes d'eau froide avec un tuyau d'arrosage sorti du terrain vague d'à côté.

    Ce "pur moment détente" dure environ 15 minutes (soit 15 de trop) et je ne sais toujours pas comment j'ai réussi à descendre de la table sans m'étaler vu que je ne sentais même plus mes jambes ! Digne, rester digne...

     

    Soulagée que ce soit terminé, j'attends qu'une bonne âme me tende une serviette puisque je suis trempée et... qu'il fait très froid.

    -"On n'a pas de serviette"

    -"?!?"

    -"Mais ça va sécher..."

    C'est vrai, Jonah ?... Après une bonne pneumonie, c'est sûr.

    A défaut de serviette, est-ce quand même possible de fermer la porte d'entrée, histoire que je puisse égoutter tranquille sur le carreau sans en faire profiter tous les Thermes ?... Jonah m'envoie un dernier regard "rho la la la..." et quitte la salle sans infirmer qu'on ne prendra pas tout de suite une location de vacances ensemble...

    Morale de l'épisode : même si le massage "sur table" d'Antsirabe est une expérience musclée à proscrire...

    1° après le petit-déjeuner
    2° pour les pudiques
    3° pour les chochottes

    ... il éveillera chacun de vos axones, vous serez ensuite prêt(e) au coup de pied renversé sur la première personne qui fera mine de vous approcher :pokanel,thermes malgaches,antsirabe,madagascar,massage*VIP = Very Infatigable Pokanelien

  • Michael Page ou le bon sens de la DRH

    Michael Page.JPG

    Je suis restée en arrêt devant cette annonce scotchée à la devanture d'un point presse à Antananarivo.

     

    - Pourquoi demandez-vous que votre future secrétaire soit mariée ? ai-je demandé au gérant

    - Parce que c'est ma femme qui a rédigé l'annonce...

     

    Logique imparable :)

  • Que chaque jour...

    compte.

    Que chaque jour porte l'empreinte d'un plaisir, d'un espoir, d'une envie, d'une gourmandise, d'un sourire...
    Que chaque jour porte la trace d'un partage... de connaissances, de rêves, de rires, de solutions, de folie douce...

    batisseurs.jpg

    Pokanel, comme les enfants d'Ambodiafontsy, construit patiemment et dans la bonne humeur. Il y a maintenant de l'eau, du riz, des soins, des cours. Et aussi des fleurs, des jeux, des goûters sucrés et colorés. Grâce à vous et à votre enthousiasme à participer aux événements finançant nos projets à Madagascar.

    Alors on ne vous embarque pas seulement pour la WebRoad qui arrive, on vous garde pour toute l'année !

    Année que nous vous souhaitons EXTRAORDINAIRE, pas moins ! :)

  • Le noeud qu'il vous faut

    Aujourd'hui, Pokanel vous prépare à passer avec aisance de la ville à la jungle, en maîtrisant le B.A BA du noeud qui vous sauvera la vie en toutes circonstances : le noeud auto-bloquant

    Le noeud auto-bloquant est un noeud coulant qui se serre sous la charge mais qui se desserre facilement.

    Pour débuter la manip, faites une boucle dans votre main avec la corde blanche et pliez-la autour de la corde rose. Passez les extrémités de la corde blanche dans la boucle blanche.

    noeud1.jpg

    Enroulez de nouveau la corde blanche, sans la serrer, autour de la rose comme pour l'étape 1, de manière à obtenir 4 boucles. (ça commence à ressembler à un noeud...)

    noeud2.jpg

    Tirez sur la corde blanche et remontez les boucles pour les serrer autour de la corde rose de manière à ce qu'elles soient au même niveau. Elles ne doivent pas se chevaucher ni se croiser. (Bravo, vous y êtes !)

    noeud3.jpg

    Pour plus de résistance, vous pouvez répéter les étapes 2 et 3 jusqu'à ce que vous ayez fait 4 boucles bien serrées autour de la corde rose.

    Ajustez le noeud pour avoir des boucles de taille égale et sur un même niveau. (Vous atteignez le niveau PRO !)

    noeud4.jpg

    Entraînez-vous... La semaine prochaine, nous construirons un lit douillet dans la jungle !

  • Taxi !

    Dans nos deux villes adorées pleines d'énergie, New York et Antananarivo, un même mot : "Taxi !"

    taxis-new-york.jpg

    Jaune ou crème, il vous emmènera à l'aventure où votre envie le guidera !

    Taxis Tana.jpg

  • A table !

    hum.jpg

    Saveurs de Madagascar...

    Brochette de crevettes à la goyave et gaspacho d'avocat basilic avec feuilleté au crabe... Hum !

  • Ny ravitoto

    Après la confection du romazava, voici aujourd'hui l'autre grand plat traditionnel malgache, le ravitoto.

    Tous à vos casseroles et surtout à vos pilons !

    Chacun(e) prend son pilon et s'active à piler le manioc énergiquement de haut en bas :

    ravitoto,pokanel,madagascar

    C'est physique mais de votre énergie dépend la réussite du ravitoto...

     

    Donc la recette : pour 5 personnes...

    Il vous faut comme ingrédients : 500g de ravitoto (feuilles de manioc pilées), 800 g à 1 kg de poitrine de porc la plus grasse (avec l'os si possible), 2 oignons, 50 cl d'huile de tournesol, 1/2 gousse d'ail, du gingembre.

    Coupez la viande en gros dés (4 cm) et l’oignon en lanières.

    Faites chauffer un filet d’huile à feu vif dans un fait-tout et faites-y revenir les dés de viande, salez légèrement, ajoutez les oignons, faites-les légèrement revenir, mettez le ravitoto et ajoutez beaucoup d’eau. Ajoutez la 1/2 gousse d'ail hachée et le gingembre (juste pour parfumer, n'ayez pas la main trop lourde sur le gingembre).

    ravitoto,pokanel,madagascar

     

     

    Faites cuire à feu doux pendant environ deux heures.

    Remuez de temps en temps jusqu'à obtenir une consistance de purée, les feuilles de manioc changent de couleur (de vert clair à très foncé).

     

     

     

    Vous finirez en le servant avec du riz blanc et du piment en purée sur le bord de l'assiette pour ceux qui aiment ça.  

     

    Mon astuce de chef : si c'est raté, ouvrez une boîte de raviolis.

     

    Et voilà ! 

     

    Vous pouvez accompagner, comme pour le romazava, votre ravitoto de la boisson traditionnelle malgache, le ranovola, excellent pour la santé.

     

    Bon appétit ! Mazotoa homana !

  • La poule, the 'It' Accessory

    Maintenant que vous savez comment survivre aux oursins grâce au jus de papaye, nous allons aujourd'hui renforcer vos chances de survie en milieu hostile, au hasard... celui des crocodiles.

    crocodile_006.jpg

    Postulat de base : le crocodylus palustris est plus enclin au festin sauvage qu'à la dégustation Ladurée. 

    C'est pourquoi lors de la descente en pirogue d'un fleuve infesté de crocodiles, vous veillerez avant d'embarquer à acheter au marché local, une poule bien grasse.

    poule.jpg

    Poule qui deviendra votre meilleure amie durant le temps de ce périple.

    Avant de commencer à pagayer, installez le volatile perché sur le rebord de la pirogue, un fil reliant l'arrière de la pirogue à une de ses pattes.

    Une fois en zone dangereuse, non seulement la poule deviendra hystérique et constituera un ventilateur naturel très efficace, mais en cas d'approche trop menaçante, vous n'aurez qu'à couper le fil et sacrifier la poule aux crocos. Ils se battront entre eux pour la dévorer, vous laissant ainsi le champ libre pour pagayer et filer !

    Voilà, voilà. 

    A ce stade d'efficacité, il serait maladroit que vous reproduisiez mon erreur quand j'accoste la nuit sur un banc de sable, que je monte ma tente dans le noir et que je découvre le lendemain matin à la lumière du jour que j'ai passé la nuit à côté de squelettes de crocos...

    survivor,crocodile,it accessory,pirogue,pokanel,madagascarsurvivor,crocodile,it accessory,pirogue,pokanel,madagascar

    Ah ah ah... Restons zen ;)