Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le sourire de Hanja

J'essaie de vite mettre de l'ordre dans toutes les listes des 800 enfants bénéficiaires de notre cantine gratuite à Tana. Pour l'instant, tout est manuscrit et en photos, un patchwork rose et blanc dans la mémoire de mon téléphone, si je ne savais pas ce que c'est, je trouverais cela artistique. Il faudrait que tout soit sous excel avant la fin du we pour qu'Anita puisse ensuite donner à l'ensemble, l'efficacité de la gestion et du suivi dont elle a le secret.

Je me souviens du moment où on m'a donné la liste des petits orphelins, 51 enfants entre 3 et 9 ans qui dorment dans la rue et viennent à 6h le matin se laver au robinet de la cour avant le début de la classe à 6h30. 2 pages A4. J'ai fait répéter le nombre pour être sûre d'avoir bien compris. 

-"Qu'est-ce que tu veux faire pour eux ? Tu les "prends" aussi à la cantine ?"
-"Oui, on s'arrangera". Il y a des questions qui n'en sont pas vraiment. On ne parle pas d'une portée de chatons pour laquelle on se demanderait si on en sacrifie une partie, on parle d'enfants, de petits êtres humains... J'essaie de rappeler cette évidence à chaque fois que les chiffres seuls s'imposent dans les discussions à l'hôpital ou à l'école et que le fatalisme me glace. Nous n'avons pas encore la solution mais nous allons la chercher, donc nous en trouverons une... 

À ce moment-là, le petit Hanja est entré avec son grand sourire et m'a dit "On va sur le chantier mesurer les tables ?" (Hanja et sa passion pour le ruban de 5m)
-"Oui, on y va !"

J'ai lancé un regard interrogateur au secrétaire pour savoir si Hanja était bien sur la liste afin d'avoir sa carte de cantine gratuite, il l'avait omis et a corrigé l'oubli en rouge. 52 donc. 
Entre temps, nous avons trouvé une nouvelle idée de source de financement pour la cantine, c'est l'effet inspirant du sourire d'Hanja !

R1.jpgR4.jpg

R2.jpgR3.jpg

Écrire un commentaire

Optionnel