Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Let the music play

Cet après-midi, quelqu'un m'a demandé si la foi (en Dieu) motivait/soutenait nos actions à Madagascar.

La foi religieuse est un sentiment intime à chacun(e) et elle n'est jamais un sujet au sein de l'équipe de Pokanel. 
A l'origine de tous nos projets et ensuite sur tous nos chantiers, il y a l'ENVIE. Celle de faire évoluer les choses, de rendre ce monde un peu plus simple à vivre, d'être présents et de concrétiser vraiment cette envie par des actes et des constructions pérennes qui seront au bénéfice du plus grand nombre.
J'ai senti une légère déception chez mon interlocuteur... alors puisqu'il faut ajouter un parfum de mystique ou de magique pour que les choses soient audibles et croyables, voici le petit secret de Pokanel : en plus de l'envie, il y a la musique. Que l'on creuse 20 mètres de profondeur pour un puits à eau, qu'on construise une pharmacie, une école, un dispensaire, une bibliothèque, une cantine, qu'il pleuve, qu'il fasse un soleil de plomb, qu'on en est plein les bras et même plein le dos parfois, qu'on soit en train de trier, empaqueter, négocier, gérer, calculer ou espérer un miracle, ça se fait en musique.
Je partage un des morceaux qui résonne le plus souvent sur nos chantiers à Madagascar, fermez les yeux, il fait 30 degrés, vous êtes en train de creuser à Ambodiafontsy, courage, plus que 19m de profondeur et vous atteindrez l'eau, BRAVO ! 

           

"the paths we're walking on
crumble behind us
but if we leave now they will
never find us
and if this crazy world spins itself
down to dust
i want to be with you
in the colors
when you again start hoping
with your arms wide open
dance with me into the colors
of the dusk
and all will be right
dancing like water with the light
dance with me into the colors
of the dusk"

 

Écrire un commentaire

Optionnel