Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ce que vous pouvez faire

Cette semaine, j'ai eu la chance de rencontrer plusieurs personnes de grande qualité qui m'ont demandé comment aider Pokanel et faire progresser nos actions.

Je saisis l'occasion de faire un petit récapitulatif de ce dont nous avons essentiellement besoin :

- de doudous pour les enfants. De taille maximum d'une vingtaine de centimètres, après un petit passage en machine programme délicat, ils adouciront un peu les peurs des enfants hospitalisés au service pédiatrique de Befelatanana à Antananarivo.

1A.jpg1B.jpg

La petite Anjara vous donnera ici envie de le faire, Mahery vous en parlera ici...

 

- de médicaments non périmés. Toutes vos fins de traitements pour enfants et adultes seront triées puis distribuées gracieusement sur ordonnance par la pharmacie gratuite que nous avons construite au sein de l'hôpital Befelatanana et qui permet depuis un an le soin des familles les plus pauvres. Nous avons besoin de tous les médicaments possibles, exceptés les liquides (donc pas les sirops), les liquides étant problématiques à la douane. 

3.jpg

 

- de livres pour les enfants de 3 à 6 ans. Ils seront les stars de la bibliothèque que nous construisons à Antananarivo pour les petits du "préscolaire" (l'équivalent à Madagascar du regroupement de toutes les sections de Maternelle). Actuellement 65 enfants se partagent le seul livre à disposition...

La bibliothèque sera opérationnelle au mois de mars, c'est l'occasion de faire le tri si vous le souhaitez dans celle de vos (grands) enfants.

21.JPGbiblio3.jpg

 

- de pièces de 10 centimes pour financer les repas de 800 enfants malnutris qui vont pouvoir déjeuner dans notre cantine scolaire gratuite. Mise en service à la fin de nos travaux de construction en mars 2019, elle s'inscrit dans notre lutte contre la malnutrition infantile qui tue 60 enfants par jour à Madagascar, en complément de nos forages de puits à eau potable et de nos distributions annuelles de tonnes de riz. 

22.jpg23.jpg

À ces enfants qui ne font même pas un repas par jour, Pokanel servira à partir du mois de mars, un repas composé de riz, d'haricots secs, de bouillon de poulet ou de boeuf, de tomates et d'oignons. Chaque repas coûte à Pokanel 10 centimes d'€ par enfant. 

10CTS.jpg

Nous comptons sur vous tous pour mettre dans notre cagnotte toutes les pièces de 10 centimes que vous croiserez au café, à la Poste, à la boulangerie, au bureau, partagez s'il vous plaît auprès de vos amis, collègues, familles, faites le truc le plus COOL du monde avec ces pièces ! Au printemps, vous découvrirez en photos VOS SUPER POUVOIRS...

 

- que vous participiez à nos événements à Paris ou sur le web. 100% de vos inscriptions de 20 euros financent à chaque fois nos projets à Madagascar. 

Par exemple, l'achat de nos kits sanitaires. Pour lutter contre l'autre grande cause de mortalité infantile, 60 autres enfants en meurent chaque jour : les maladies infectieuses et la propagation des bactéries et virus par manque de produits d'hygiène.

Nous formons chaque année les enfants à l'hygiène et fournissons un kit composé d'un dentifrice + brosse à dents + savon à 5000 enfants, le coût de ce kit est de 1,15€. Voilà un exemple de ce que vous changez concrètement en venant vous amuser à nos events.  

24.jpg25.jpg

Le prochain événement dans Paris aura lieu le samedi 9 février, une grande enquête à mener en équipe au coeur de Paris, "Portraits cachés".

Portraits.jpg

Vous êtes fans d'escape game ? ça n'en est pas un, c'est (beaucoup) plus fort.

Nous vous y attendons pour un après-midi que vous n'oublierez pas, les détails sont ici, c'est à vous de JOUER, les amis ! 

J'espère avoir répondu à "ce que vous pouviez faire". Pour toute question, n'hésitez pas à nous contacter, contact@pokanel.org ou Pokanel 109 rue de Bac 75007 Paris ou sur notre page Facebook.

A bientôt !

Commentaires

  • Bravo !!!

  • Merci de tes encouragements et de ton soutien, Alexandra !

Écrire un commentaire

Optionnel