Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pokanel - Page 2

  • Le Secret des Templiers, votre prochaine chasse au trésor dans Paris !

    chasse au trésor, pokanel, madagascar

    "Sigillum Militum Christi", la bague de Jacques de Molay, dernier grand Maître des Templiers, portait le sceau des Chevaliers Templiers. 
    Seul sceau capable d'authentifier les nombreux documents émis par ces gardiens de l’Eglise et maîtres du cryptage, brouillant les pistes au fil des siècles et protégeant ainsi leur inestimable trésor...

    chasse au trésor,pokanel,madagascarArchéologues en posssession de la carte cryptée des Templiers, vous devrez retrouver le véritable sceau de Jacques de Molay, puis pour lire votre carte découvrir un décodeur constitué de 15 engrenages du XIIème siècle. 
    Chacun de ces engrenages comportant des lettres, des chiffres et des symboles. La bonne position de ces 15 pièces sur un axe vertical vous permettant de reconstituer un mot, sésame pour l’accès final au Trésor des Templiers. 

    chasse au trésor,pokanel,madagascar

    Caché dans un endroit tenu secret et seulement accessible grâce à votre sceau, votre carte décryptée, un manuscrit, des messages codés soigneusement gardés dans des endroits stratégiques...

    Au coeur de Paris, partez en équipe à la recherche des indices nécessaires à votre exploration, tentez de déchiffrer le secret des Templiers et retrouvez leur Trésor !

    chasse au trésor,pokanel,madagascarRendez-vous le 21 janvier 2017 pour une Chasse au Trésor palpitante et haute en couleurs à partir de 15h et durant 3h30 ! 

    Invitez vos amis via cette page FB et constituez votre équipe, vous pouvez bien sûr vous inscrire en solo, duo, trio... Nous vous proposerons des coéquipiers pour le jour J afin de former une équipe complète. L'événement est ouvert à 12 équipes de 8 à 10 participants, chaque équipe défendant la couleur de son ordre des Templiers.

    "Le Secret des Templiers" est organisé au profit de Pokanel et chaque inscription de 20€ financera les soins médicaux gratuits prodigués à 30 000 patients par an ainsi que la distribution de riz aux enfants malnutris d'Antananarivo. 

    chasse au trésor,pokanel,madagascar

    Merci de votre inscription de 20€ via Paypal sur le compte de Pokanel contact@pokanel.org ou par chèque à l'ordre de Pokanel adressé au 109 rue du Bac 75007 Paris. 

    Le 21 janvier, soyez prêts à l'exploit... C'est à vous de jouer, les amis !

  • Mahery

    LE négociateur du jour : Mahery, tout juste 3 ans...
    Je suis en train de servir du riz quand j'entends une voix d'enfant très assurée m'interpeller :
    - "Ohatrinona ny vary ?" (Combien coûte le riz ?)
    Je relève la tête pour découvrir un petit garçon qui s'est faufilé jusqu'à moi et qui me toise d'un air très sérieux.
    Je lui réponds en essayant d'être toute aussi sérieuse :
    - "50 Ariary tompoko !" (Le prix normal au kilo est 1500 Ariary)
    - "Lafo loatra izany !!" (C'est trop cher !)
    - "Tssssss attends un peu, je réfléchis... Tu es dur en affaires... OK, aujourd'hui je fais une exception, je te le vends 0 Ariary mais aujourd'hui seulement ! Si on est d'accord, serrons-nous la main"
    Et Mahery de me tendre sa main, tout heureux d'un deal très à son avantage !
    Mon businessman est resté impassible à côté de moi pour surveiller les 14 kapoka de riz que je versais dans le sac de sa maman... 

    M1.jpg

    M3.jpg

    Quand on a eu fini, je lui ai demandé de me suivre dans le bureau sans lui expliquer pourquoi.

    - "Avec le riz ?" me dit-il en fronçant les sourcils 
    - "Non, pas besoin, tu peux laisser le riz à maman..." 
    Après avoir fermé la porte du bureau, j'ai sorti un ours en peluche du placard. Visiblement, Mahery ignore complètement ce que c'est et reste immobile. Je dois lui expliquer que ça s'appelle un nounours et que les enfants le prennent dans leurs bras comme un ami, je lui montre que c'est tout doux à caresser, qu'on peut enlever son écharpe ou bien la lui remettre comme lui s'habille le matin. Mahery est tout songeur.
    - "Ohatrinona ity ?" (Ça coûte combien ?)
    - "C'est un cadeau pour toi, il est à toi maintenant, tu peux le garder et aller le montrer à maman..."

    Et là j'ai vu la magie opérer, le petit businessman serrer son nounours contre lui avec un air d'enfant. 
    Craquant ❤️ (mais dur en affaires !)

    M4.jpg

    M5.jpg

    M6.jpg

    M7.jpg

    M8.jpg

  • Grains de vie

    Plusieurs journées de distribution de riz ont eu lieu entre le 13 et le 23 novembre en faveur des familles ayant des enfants malnutris de moins de 5 ans. Avec chacune une histoire et des visages.

    Depuis 3 mois, ces familles sont enregistrées au fur et à mesure de leurs consultations médicales et des vaccinations des bébés. Chacune est inscrite dans un cahier avec son nom et son quartier de résidence, au jour de distribution convenu. Nous attribuons un ticket numéroté, d'une couleur dédiée à une date de distribution, collé à la fin du carnet de vaccinations des enfants. Sur présentation de ce carnet le jour J, je barre ce numéro et remets deux bons de riz équivalant à 4kg, chaque famille peut alors les échanger contre le riz lorsqu'elle en aura besoin.

    Offrir du riz est important. Le faire avec gentillesse est essentiel. J'essaie de ne trahir ni la chaleur humaine ni l'humour dont vous faites tous preuve en participant aux événementiels de Pokanel, de transmettre également l'esprit solidaire des sociétés qui nous soutiennent avec beaucoup de générosité, de prendre le temps de l'échange avec chacune des 250 mamans reçues chaque jour, parce que la gentillesse change toujours tout, que ce moment est une richesse pour nous et j'espère pour vous un peu aussi à travers ces photos...

    Un immense merci à tous les participants à nos événementiels sur le web et dans Paris, ainsi qu'aux Cosmétiques Nuhanciam et à la société Sodipro, qui ont offert une tonne de riz chacune, d'avoir permis la distribution de 5 tonnes de riz aux familles les plus démunies par Pokanel à Antananarivo !

    17.jpg1.jpg2.jpg3.jpg4.jpg5.jpg6.jpg

    8.jpg10.jpg9.jpg12.jpg13.jpg14.jpg18.jpg19.jpg20.jpg21.jpg

  • Je te vois...

    Les yeux dans les yeux.
    Il y a des rencontres vraiment au sommet.

    Antananarivo - 15 novembre 2016

    14992066_10209374404150260_2145005292645357379_n.jpg

  • Ambohijatovo et le caillou magique

    Une chef d'entreprise et amie malgache me disait un jour que contrairement à une création d’entreprise où réussir s’impose puisque le cas échéant la sentence est sans appel, nous n’avions pas la même pression au sein de Pokanel car l’échec éventuel de nos projets n’aurait pas pour conséquence notre faillite...

    Certes. 

    Sauf que nous n’envisageons pas de retour possible à la case départ.

    Nous avons décidé que cela devait pouvoir marcher. Imaginer, proposer, distraire, étonner, faire découvrir, enthousiasmer à Paris… pour avancer, développer, construire, scolariser, soulager, soigner, sourire à Madagascar. C’est la seule manière dont on envisage l’avenir.
    Que nous voulons lumineuxPas moins.

    Non, évidemment, Pokanel ne ferait pas faillite, pas au sens financier du terme.

    Mais la faillite humaine serait réelle. Parce que "tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. Tu es responsable de ta rose...", autant de roses que Pokanel envoie à l'école, soigne, nourrit, éduque, distrait... et dont nous sommes responsables à présent. 

    pokanel,madagascar

    C'était un dimanche après-midi à Antananarivo...

    Le dimanche, il semble toujours souffler comme un vent de sérénité sur Tana la bouillonnante. Moins de circulation, moins d’agitation. 

    Au parc d’Ambohijatovo, cet après-midi-là je travaillais au milieu des rires des enfants. Les trois prochaines semaines allaient être intenses, ponctuées d’entretiens décisifs pour Pokanel, autant de rencontres à provoquer, de projets à monter, autant d’opportunités à saisir, d’essais à transformer et 2000 kilomètres de piste à parcourir.

    Assise dans l’herbe, j’observais aussi le manège des fillettes qui descendaient le toboggan en glissant accroupies sur les pieds pour ne pas abîmer leurs belles robes du dimanche. Depuis quelques minutes, je sentais un petit groupe d’enfants qui me dévisageait en se poussant du coude, avançant vers moi d’un mètre toutes les trente secondes. J’essayais de ne pas rire et de graver ce que je lisais dans mon cerveau. J’y étais presque arrivée quand je fus rejointe par la plus petite du groupe, sans doute aussi la plus téméraire. 

    De bonne grâce, Soa se présenta en sautillant sur place, elle aurait bientôt 4 ans, avait un frère « plus grand » et une poupée nommée Daisy. Elle avait aussi un petit caillou dans la poche qu’elle m’exhiba fièrement ; la pierre légèrement rosée faisait l’objet de convoitises au sein du groupe apparemment... parce qu’elle était « magique ». Ah… magique, comment ? Elle « donne tout ». Hum… 

    Soa va-t-elle à l’école ? Non. « Parce que c’est trop cher ». Rien dans son ton ne trahit l’amertume ou la tristesse. C’est trop cher et on doit l’accepter, alors elle accepte. Les enfants à Madagascar ressemblent à des enfants sans en être tout à fait. Des enveloppes d’enfants avec un sens aigu du devoir et des responsabilités. Très jeunes. Trop mais la vie l’impose. 

    J’avais moi aussi au fond de mon sac un objet magique. Je sortis ma caméra, pris une photo et retournai l’écran vers le groupe… Les enfants s’exclamèrent de surprise et de joie en se découvrant à l’image. Les prises se répétèrent encore et encore. Les cris de joie amusaient tous les parents aux environs. J’ignorais combien ils étaient à présent, cinq au départ, cinquante peut-être ensuite. Je proposai qu’on s’assoit un peu pour se reposer de la dynamique séance photos.

    Soa, à côté de moi, attrapa ma main et commenca à jouer avec mes doigts en les comptant, attendant que j’acquiesce après chaque chiffre, iray… roa… telo… efatra... dimy… Mais il me semblait qu’elle avait perdu un peu de son bel enthousiasme du début. Un peu déçue qu’on ne prenne plus de photos ? Non. Mais Soa trouvait ma caméra « plus magique » que sa pierre… Ah.

    Je n’avais malheureusement pas les moyens d’échanger ma caméra contre un caillou, fusse-t-il très très magique… Je redemandai à voir la pierre et la regardai de plus près. 

    -Je ne suis pas d’accord avec toi Soa, je trouve ta pierre beaucoup plus magique que ma caméra ! 

    -Non, elle ne donne rien ! 

    Je mis la pierre à mon oreille 

    -Si. Elle est plus magique parce qu’elle parle... 

    -Non, elle ne dit rien ! 

    -Chut, attends… 

    -Quoi ? 

    -Chut, je n’entends pas ce qu’elle dit… 

    -Qu’est-ce qu’elle dit ??? 

    -Elle dit… elle dit que tu iras à l’école en octobre.

  • Just do it

    Hier soir, quelqu'un me disait que "4kg de riz, ça ne change pas la vie". Peut-être pas à Paris effectivement...
    Et puis j'ai repensé à cette dame qui était venue accompagnée de sa petite fille à la dernière distribution de riz de Pokanel. Je lui avais demandé de quel quartier d'Antananarivo, elle venait...
    - "D'Ambohitrimanjaka"
    - "Mais ce n'est pas à Tana... C'est au moins à 10 kilomètres d'ici..."
    - "C'est rien. Pour le riz, je pouvais faire 100 km à pied, vous savez !"

    Non, je ne le savais pas. Je ne sais pas non plus si "4kg de riz, ça change la vie" ou pas, mais j'en ai quand même une petite idée... 
    #JustDoIt

    RIZ2.jpg

  • Echauffement

    Le Blind Test approche à grands pas chorégraphiés et notre préparation bat son plein...

    Constitution des playlists :

    playlist.jpgBriefing, chorégraphie et test des buzzers :

    buzzers.jpg

    Découpage des chansons :

    découpage.jpg

    Répétitions en costume :

    costumes.jpg

    Dernière réunion sur place avant le jour J :

    dalva.jpg

    Test des cocktails.... Don de soi, sens du sacrifice :

    cocktails.jpg

    Nous sommes prêtes et on a vraiment hâte de vous retrouver le 8 octobre !

  • Yes, we can

    Je vous dis merci, d'abord.

    médicamentsclo.jpgSi vous étiez un enfant malgache, vous pourriez être celui des 62 sur 1000 qui ne verra pas son 5ème anniversaire. 
    Vous auriez malheureusement 19 fois plus de risques de mourir avant l'âge d'un an qu'en étant né(e) en France.
    Parce que le non-accès à l'eau, à l'hygiène et aux soins vous serait fatal. 
    Fatal, c'est brutal. Autant que la réalité.

    Contre cette roue de l'infortune et de la mortalité infantile, chaque année Pokanel fore des puits à eau, donne accès gratuitement à cette eau, distribue plusieurs tonnes de riz contre la malnutrition aux familles, organise des consultations spécialisées gratuites pour les mamans afin qu'elles reconnaissent les signes de maladies et s'alertent pour aller plus rapidement au dispensaire, apprend dès le plus jeune âge à se laver les mains et à se brosser les dents, distribue deux fois par an les savons, dentifrices et brosses à dents pour 21 écoles des quartiers les plus pauvres et des villages complètement démunis, reçoit gratuitement 30 000 patients en consultation médicale et dentaire, avec au bout de cette chaîne humaine et matérielle un ultime besoin : les médicaments, les principes actifs, des anti-bactériens pour les plus vulnérables. Vous qui seriez né(e) à Madagascar et qui n'auriez pas encore 5 ans. 

    Voilà pourquoi on a une tendresse particulière pour l'amoxicilline et qu'on se réjouit devant le paracétamol enfants aussi sûrement qu'en découvrant les paquets au pied du sapin ! 
    Quand comme ce matin, vous avez la gentillesse de penser à nous envoyer vos fins de traitements non périmés, on les prépare aussitôt pour leur voyage à des milliers de kilomètres.

    Je vous dis merci, encore.

    Merci Clothilde pour le super colis reçu ce matin et à vous tous qui y penserez peut-être en venant au Blind test du 8 octobre.

    Je vous dis merci, ça compte.

  • Rendez-vous en musique et sapés comme jamais...

    Quand la musique est bonne... Bonne, bonne, BONNE ! 

    Soyez les plus rapides à reconnaître l'extrait diffusé et à buzzer !

    DJ.jpg

    Pokanel vous invite à son Blind Test "Sapé(e) comme JAMAIS !" le 8 octobre 2016. 
    Venez vous amuser et chanter en équipe, ambiance et groove assurés sur des playlists éclectiques avec des thèmes décalés comme vous les aimez...

    On vous y attend sapés comme jamais, strassés, pailletés, brillants, colorés, zébrés, tout comme vous voulez, sans oublier vos lunettes de soleil

    Pour répondre à vos questions :

    "C'est ?" : dans un chouette bar privatisé pour y chanter en toute liberté. Dans Paris, centrale et bien desservie, l'adresse sera tenue secrète et envoyée par mail à chaque participant.

    3.jpg1.jpg2.jpg


    "Qu'est-ce qu'on boit ?" : ce que vous voudrez, je négocie par avance des happy hours à prix doux sur les cocktails, bière, softs.

    "Est-ce bon pour mon karma ?" : oui, excellent ! 
    Votre participation de 20€ financera directement 20 kilos de riz + le kit sanitaire "dentifrice/brosse à dents/savon" pour 20 enfants. CHACUN(E). Le tout offert et distribué de votre part aux enfants et aux familles les plus démunies à Madagascar début novembre. Photos avec des vrais morceaux de joie à l'intérieur pour vous depuis Tana en live ♥

    bons.jpg

    riz.jpg

    savons.jpg

    14441072_10208921417625880_4273084349963011604_n.jpg
    "Comment s'inscrire ?"
    Que vous montiez votre dream team ou que vous veniez en solo, à 2, à 3... merci d'envoyer vos 20€ d'inscription à Anita, Chef des finances de Pokanel. 
    Soit par paypal à contact@pokanel.org ou par chèque à l'ordre de Pokanel au 109 rue du Bac 75007 Paris.

    Tout cela dans la limite des 60 places disponibles, suivant le principe "premiers inscrits, premiers servis".

    Pour l'instant, le Blind Test est ouvert à 8 équipes de 6 coéquipiers. 6 parce que votre buzzer sera placé au centre de la table et qu'il est ainsi à portée de main de tous. On accorde une dérogation spéciale jusqu'à 8 participants aux équipes qui sauront nous attendrir (et nous corrompre aussi).

    buzzers.jpg


    J'allais oublier... il y aura plein de jolis cadeaux à gagner, offerts par les gentils soutiens partenaires de Pokanel.

    Des cadeaux beaux à lire, bons à manger, bios et même des cadeaux qui vous feront encore un peu plus belles et beaux que vous ne le serez déjà à cette soirée ! 

    En plus de vivre ensemble le Blind test épique de Pokanel, en plus de contribuer à une super bonne action à Madagascar, en plus de TOUT, vous allez pouvoir gagner deux très bons livres... 

    livres.jpg

    Pour ces beaux cadeaux, je remercie chaleureusement Les Editions Denoël et leur directrice Béatrice Duval de toujours répondre "Oui, avec grand plaisir !" à chacune de mes sollicitations en faveur des actions de Pokanel à Madagascar et OUI pour vous gâter à Paris. 

    Merci également à la société Sodipro d'avoir eu la grande gentillesse de fabriquer pour nous, ce coup de cœur écologique qu'on utilise pour tout faire briller dans la maison, nous en sommes fans !

    Nous sommes ravies de vous le faire partager et de l'offrir dans ces jolis pots Le Parfait aux vainqueurs du Blind Test

    cadeau pierre d'argile.jpg

    Merci également aux Cosmétiques Nuhanciam pour les jolis produits de beauté reçus aujourd'hui !
    Les gagnants du Blind Test repartiront encore plus beaux et éblouissants qu'ils ne l'étaient déjà à leur arrivée...

    nuhanciam.jpg

    L'équipe qui arrivera en seconde position sera contente de déguster un thé de Sahambavy en lisant un tout nouveau roman de cette rentrée littéraire... Et les troisièmes pourront savourer leurs salades avec de la Fleur de Sel de Madagascar, tout juste récoltée à la main et arrivée d'Antsiranana, cuvée spéciale de Pokanel...

    Le tout 100% naturel et... BON.

    thé.jpg

    Rendez-vous le 8 octobre... C'est à vous de jouer

  • Ceux qui ont vu Karnak vous saluent...

    Hier soir, tout était bien rangé chez Pokanel...

    karnak1.jpg

    Ce matin, c'est plus chaotique...  
    Je suis en train de lire vos réponses sur les parcours de votre chasse au Trésor et je vois combien vous avez été BONS, TRÈS BONS, voire BRILLANTS... sincèrement, BRAVO !! 

    J'espère que vous avez eu un dimanche reposant après vos exploits d'hier soir.
    Que l'équipe Jaune de Clothilde se rassure, leur totem n'est pas rancunier de les avoir attendus jusqu'au coucher du soleil, il était raccord avec les belles lumières du Louvre... 

    K4.jpg
    J'espère que l'équipe Violette s'est bien remise de cette première édition aux événements de Pokanel et de leur beau parcours de 19 énigmes/20. Nous vous devons la perle la plus collector entendue depuis 2004 et le premier rallye de Pokanel... et un fou rire mémorable ! 
    - Marie-Pierre, vous avez trouvé où était caché le trésor ?
    - Non... On ne peut pas le situer...
    - Mais pourtant vous avez trouvé tous les indices nécessaires, vous avez pu ouvrir toutes les enveloppes...
    - Oui mais on ne sait pas quel labyrinthe prendre...
    - Est-ce que vous avez résolu le rébus ?
    - Quel rébus ?
    - U
    ne des enveloppes contient un rébus avec 4 photos, regarde... c'est celle-ci...
    - AH mais je croyais que c'était une PUB !!

    K5.jpg

    On riait tellement que j'ai oublié de demander aux Violets, une pub POUR QUOI ???

    Mais MERCI.

    Merci aussi à l'équipe Bleue grâce à laquelle nous avons pu reprendre des forces en dégustant de succulents sablés au citron confectionnés par Yannick ! Sans oublier un grand bravo à toute l'équipe d'avoir si bien capté la logique des engrenages, Clarisse est en train de revoir un peu sa stratégie pour la prochaine édition et compte bien récupérer sa couronne de recordwoman des victoires...

    K6.jpg

    Merci merci aussi à l'équipe Rouge ultra motivée qui a fait un parcours tambour battant, résolu le rébus/pub et accéder presto à la Chambre du Trésor ! Il s'en est pourtant fallu de peu que toute l'équipe s'arrête en route, tombée sous le charme d'un resto pakistanais qui portait les initiales GG... Mais la raison l'a finalement emporté sur la faim ! Toute l'équipe de Fanny a filé à l'église Saint-Roch et inscrit les bonnes initiales recherchées. Avant de poursuivre leur route...

    pokanel,chasse au trésor,madagascarpokanel,chasse au trésor,madagascar

    pokanel,chasse au trésor,madagascarpokanel,chasse au trésor,madagascar

    Partis en dernière position à cause d'un dictionnaire récalcitrant, les Orange Sunset ont ensuite fait un super parcours, dopés par le coaching de Julie jusqu'à la victoire finale !!

    engrenages2.jpg

    BRAVO à tous ! MERCI pour votre participation qui change concrètement la vie de beaucoup de familles à Madagascar en leur permettant l'accès à des soins médicaux et dentaires mais aussi des aides alimentaires de première nécessité, merci à tous !

    Pokanel distribuera notamment de votre part 2 tonnes de riz à Madagascar avant la saison des pluies. Je partagerai évidemment les photos de vos actions cet automne.

    pokanel,chasse au trésor,madagascar

    pokanel,chasse au trésor,madagascar

    MERCI aussi de votre bonne humeur, votre humour, votre sportivité durant toute la soirée, ça a été un vrai plaisir pour nous de la partager avec vous !

    Vous étiez des équipes superbes, la mienne n'est jamais en reste non plus, tout parait toujours plus facile quand on a la bonne équipe en fait. Merci à Anita, Rachel et Hery pour tout le travail, la gentillesse et l'humour qui font que tout est POSSIBLE tout le temps...

    A très vite et gardez votre bel enthousiasme qui déplace les montagnes surtout !