Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pokanel - Page 3

  • Le mistigri

    Mistigri.jpg

    Pause "Mistigri" sur le chantier : découverte du jeu et des paires à poser sur la table, en évitant d'être le dernier à avoir la carte du chat solitaire, 
    1ère partie enthousiaste.
    2ème partie :
    - À Thonio de prendre une carte dans le jeu de Andry
    - Non, il a déjà joué le premier tout à l'heure !
    - Si, Hanja, c'est la règle, c'est au plus jeune de commencer et de tirer une carte dans le jeu de son voisin de gauche
    - Pourquoi ? 
    - Parce que c'est la règle du jeu 
    - Qui décide de "la règle du jeu" ?
    - Celui qui invente le jeu décide des règles et les joueurs suivent ces règles s'ils veulent jouer...
    - C'est écrit ?
    - Oui, sur la règle du jeu 
    - Où ça ? 
    - Là, dans la boîte, cette carte c'est la règle du jeu et c'est écrit "le plus jeune commence et tire une carte dans le jeu de son voisin de gauche"...
    - Hum... Mais tu traduis bien ? 
    - ...

    Ah ah ah la confiance règne !

  • Shopping

    Journée marathon à beaucoup patauger dans la gadoue après les pluies diluviennes et incessantes de la nuit, ce matin tout était inondé, le chantier comme toutes les classes, l'école était donc fermée pour une grande journée de nettoyage fait par les élèves de 7ème (CM2) dès 7h pendant que les autres élèves rentraient chez eux. 

    C1.jpgC2.jpg

    Matinée "courses" et embouteillages, flanquée de ma troupe d'assistants trop contents de ne pas avoir cours et de pouvoir m'accompagner acheter des briques, du ciment, du sable, etc... Trois quartiers et au moins 20 stands et autant de "tsy misy" ("y en n'a pas") avant de trouver ici des pinceaux, là des vis (à acheter à la pièce !), là des équerres d'occasion, là du vernis, les courses les plus longues de l'histoire des courses entre Anosibe, Ampasika et Isotry, des briques à compter et recompter après des négociations qui n'en finissaient plus sous le soleil, on est rentré "frais et dispos" pour patauger dans la gadoue de la cour, finir les découpes et le ponçage, attaquer la maçonnerie des bibliothèques et de la cantine...

    C3.jpgC4.jpgC5.jpgC6.jpgC7.jpgC9.jpg

    Et quand ce soir la règle à dévers a présenté un niveau parfait des premiers piliers et une bulle pile au centre du niveau, nous étions à deux doigts de danser de joie !

    C11.jpgC12.jpg

    Demain matin, reprise de l'activité sur le chantier, les pieds palmés à force, vues les trombes d'eau qui tombent encore ce soir. On aurait besoin d'une petite éclaircie...

  • Notre bibliothèque (la suite...)

    Meilleurs assistants au monde : Nomena 8 ans, Sahida 9 ans, Hanja 9 ans, Andry 10 ans et Kevin 11 ans ! Ils sont tous venus spontanément me proposer leur aide après la fin de leurs cours du matin.

    Très motivés à apprendre à calculer, mesurer, découper, poncer, ils ont été très appliqués, efficaces et adorables tout au long de l'après-midi, ravis de pouvoir faire plaisir aux plus petits en construisant leur bibliothèque...
    L'ambiance sur le chantier est au beau fixe, on sursaute juste parfois des cris enthousiastes de Kanto 3 ans qui debout sur le table de travail s'écrie régulièrement "Nathaliiiiiiiie" ou scande "un, deux, un, deux !" à chaque fois qu'il faut débarrasser la table d'une planche prête ! 
    Pause dégustation de voatsinefy (fruits du jujubier) ce soir alors qu'on savourait l'instant et tout le travail accompli aujourd'hui...

    14.jpg15.jpg16.jpg17.jpg

  • Notre bibliothèque (la suite...)

    Ce midi j'aurais du parier 1 million sur mon intuition que je me retrouverais propriétaire d'un tronc d'arbre avant ce soir, faute de trouver des planches en bois un peu présentables.

    Ce fut fait, après 3 refus de menuiseries de découper des planches assez épaisses pour les futures bibliothèques, j'ai acheté pour l'équivalent de 16€ un magnifique tronc d'arbre de 300kg, et j'étais tellement ravie de cet achat en sachant déjà ce qui m'attendait ensuite... Trouver une scierie avec une lame et qui accepte de débiter le tronc selon l'épaisseur que je voulais. Y trimbaler ensuite le tronc, faire découper toutes les planches et m'asseoir sur le tas de planches au fur et à mesure de la découpe pour ne pas me les faire voler, ensuite trouver une charrette et un aide pour la tirer pendant que j'allais la pousser sur 3km en courant.

    4.jpg5.jpg6.jpg7.jpg8.jpg9.jpg

    C'est à ce stade que je me suis rappelé que Fanny m'avait un jour expliqué qu'elle faisait du crossfit et qu'en résumé "on y soulève des pneus pendant que qqu'un t'hurle dessus" (approximativement), je n'étais pas emballée par les pneus mais encore moins par l'idée qu'on m'hurle dessus. Sauf qu'à Anosibe, repaire de brigands où tu achètes des troncs d'arbre comme d'autres une baguette de pain ailleurs, tout le monde hurle sur tout le monde et que ça ne s'arrange pas quand toi et ta charrette essayez d'intégrer le trafic dense des bus collectifs, des passants, des marchands ambulants, des enfants qui jouent à même la route, des nids de poule remplis d'eau, le tout sur un espace de 1,50m de large. Au début, c'est à dire sur les 5 premiers mètres je pense, tu gardes des manières civilisées, tu demandes pardon en espérant n'éborgner personne, "azafady tompoko, azafadiooo", en retour tu obtiens des concerts de Klaxon furieux des chauffeurs de bus derrière toi, les insultes des marchands, version crossfit tel que je l'imagine donc. Tu restes zen, tu dis rien, il te reste un fond de dignité. Pas pour longtemps en fait. Il fait 30 degrés, la pollution de l'air est telle que tu respires directement les gaz d'échappement de tous les bus alors que ta charrette est bio, tu en as plein les bras de ton tronc d'arbre, les gens qui t'hurlent dessus une fois de trop, tu deviens le prof de crossfit, ça y est c'est toi, au bout de 10 mètres tu as MUTÉ. "Andraso eo Paoly !" (PARDON aux malgachophones choqués), tu invites au sens littéral ton interlocuteur à aller attendre un certain Paul tout en haut de la colline et à l'attendre bien longtemps, tellement longtemps qu'il t'oubliera et que ça te fera des VACANCES.

    Voilà voilà, j'ai beaucoup aimé ces 3 kms jusqu'à Mahamasina en courant-poussant-jurant pour être sûre qu'à l'arrivée la cargaison soit complète et que rien n'ait disparu malencontreusement si j'étais rentrée en voiture de mon côté. Demain, je vais acheter les briques, le ciment et le sable des deux chantiers, j'ai hâte...
    En rentrant, j'ai rampé jusqu'au marché, dîner à 18h, coucher à 18h30. 
    "J'aime pas trop le crossfit..." est ma conclusion du soir. A demain !

    10.jpg11.jpg12.jpg13.jpg

  • Notre future bibliothèque

    Ça y est, lancement officiel des travaux de notre bibliothèque pour les 3-6 ans ! 


    En tenant compte des inondations régulières des salles de décembre à février et de notre volonté que les enfants dès 3 ans accèdent aux livres librement sans aide d'un adulte afin de se les approprier facilement et rapidement, nous construisons des bibliothèques sur-mesure mi-maçonnées mi-bois à hauteur des petits lecteurs et hors de portée de l'eau.

    La première cote à 60cm du sol est tracée, je dirais que le gros du chantier est derrière nous !

    1.jpg2.jpg

    Petite pause-déjeuner Vache Qui Rit pour fêter ça, puis on s'attèlera à acheter tous les matériaux, partie la plus délicate du chantier en vérité, il n'est pas exclu que je rentre ce soir propriétaire d'un tronc d'arbre alors que je cherchais des planches, on s'adaptera...
    #voslivresàMadagascar #tropbien 

  • Bravo d'avoir relevé Le Défi !

    Mille mercis à tous pour votre participation enthousiaste à l'événement "Le Défi" ce samedi ! 
    Vous avez été forts, TRÈS FORTS... Chapeau pour votre audace, persévérance et humour tout au long du Défi, vos cours de fitness improvisés dans Paris nous ont donné envie de vous suivre autant que vos talents artistiques épatants ! 

    MERCI de votre implication pour Pokanel, votre trésor du Défi pèse plus de 3 kilos et permet d'offrir 810 repas supplémentaires aux enfants bénéficiaires de notre cantine scolaire, c'est formidable !

    Collecte le Défi.jpg

    BRAVO à tous, gloire à Diane et à toute sa team, et un spécial merci à chacune et à chacun d'avoir été au rendez-vous malgré les conditions difficiles dans Paris...
    Un merci tout particulier aux Éditions Denoël d'avoir généreusement offert des romans inspirants à nos vainqueurs, ravis à l'arrivée devant le Lutetia !

    Team Diane Le Défi.jpg

  • 30 000 mercis !

    La vie chez Pokanel n'est pas un long fleuve tranquille.


    Un mois après son départ, la mort de la petite Rojo reste inacceptable.
    Hier, Ranto me disait qu'il pleuvait dans les salles de classe des 3-6 ans, que l'eau et la boue les inondaient sur 50cm de haut (plus de la moitié de leur taille) du fait des collecteurs sous-dimensionnés. Nous devons trouver de nouvelles solutions techniques pour la bibliothèque, la cantine, reconstruire, réparer, innover devant chaque nouveau problème, bâtir de façon pérenne malgré le peu de matériaux à disposition. Il faut toujours courir partout pour en trouver, et aux meilleurs prix. Courir au sens littéral, entre les embouteillages paralysant Tana et les inondations. La chose la plus simple n'est... jamais simple.


    Et ce soir, UNE très bonne nouvelle : nous avons dépassé les 30 000 futurs repas destinés aux enfants malnutris à Tana, 30 067 exactement !
    Grâce à vous les amis, les amis d'amis, vos partages sur FB, vos collègues, oui ça devient possible ! 


    Début décembre à Madagascar, après avoir calculé qu'on arriverait avec 10 centimes d'euro à nourrir un enfant malnutri, je n'ai pas voulu rendre sa pièce de 10 cts à Ranto, prêtée pour faire la photo de la cagnotte ! Mais j'ai promis de la conserver sur mon bureau à Paris pour ne pas oublier de la faire se multiplier encore et encore et encore ! 


    Un énorme MERCI du fond du cœur à tous pour votre soutien à notre cantine scolaire, vous êtes formidables ; chacune de vos pièces fait vraiment toute la différence, celle entre un enfant qui mangera aujourd'hui et un enfant qui ne mangera pas. C'est vraiment aussi simple, binaire et vital que ça. 


    Merci de continuer à nous suivre dans cette aventure un peu surhumaine avec vos capes de super héros et vos pièces de 10 cts !

    RANTO 10cts.jpg

  • Duo gagnant

    Un de nos combos préférés pour les enfants démunis du service pédiatrique de l'hôpital Befelatanana à Antananarivo : un peu de douceur pour accompagner les soins. 


    Merci beaucoup à Marina pour le colis reçu aujourd'hui !

    Amoxicilline et peluches Marina.jpg

  • LE DEFI

    Le samedi 16 mars, saurez-vous relever le DEFI ?
     
    Celui de résoudre UNE énigme à votre point de départ dans Paris afin de retrouver UNE personne qui vous remettra UN sac et UNE enveloppe. Avec le contenu du sac, vous aurez le reste du temps (soit le reste de vos 2h30 à partir du top départ) pour réaliser le défi dont vous trouverez l'intitulé dans l'enveloppe.
    Nous vous recommandons de vous entourer dans votre équipe d'amis drôles, stratèges, aimables, créatifs, dynamiques, communicatifs, pragmatiques, organisés, fûtés, bref redoutables et brillants !

    Cover Le Défi web.jpg

    Quand résonnera le gong des 2h30, nous vous annoncerons quelle équipe aura été la MEILLEURE, l'équipe de tous les superlatifs, celle qui, tellement ailée, ne touchera plus le sol pendant que les autres se rouleront par terre sans dignité...
     
    Le jeu se fera au profit de notre cantine scolaire à Madagascar et chaque inscription de 20€ financera directement 200 repas pour les enfants malnutris. Son ouverture aura lieu au printemps 2019 et chaque participant aura la joie de découvrir son action concrète en photos depuis Antananarivo :)
     
    Chaque équipe sera composée de 8 cerveaux brillants (et super sympas !), relevez le défi dans Paris entre amis, en famille, entre collègues, inscrivez-vous en solo, duo, trio ou à 8, nous nous chargeons de vous proposer des coéquipiers si besoin !
     
    La page FB du Défi est ici.
     
    Vous pouvez vous inscrire en envoyant votre participation de 20€ à Pokanel, 109 rue du Bac 75007 Paris ou en utilisant la cagnotte paypal du Défi.
     
    À vous de JOUER !